La révision ISO 9001 pour 2015 c’est officiel

Les normes de systèmes de management appliquent pour elles même le principe de l’amélioration continue dont elles assurent la promotion.

Plusieurs révisions sont programmées notamment celle de la norme ISO 14001 : exigences pour le système de management environnemental dont le lancement officiel à été récemment confirmé (voir précédente publication).

Les pays membres de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO) ont  voté après consultation la révision de la norme ISO 9001 : exigences pour les systèmes de management en mars 2012.

« 30 pays (57% des pays) ont voté pour la révision dont les principaux utilisateurs de la norme dont la France, le Brésil, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Indonésie, le Japon, l’Afrique du Sud, le Canada, la Suède… L’Allemagne ou la Corée du Sud, comme 22 autres pays, ont par contre voté pour la confirmation de la norme, ces pays ne souhaitant pas la voir modifiée. Cinq pays ont voté « abstention » dont la Chine et l’Australie » (source AFNOR).

Cette quatrième révision (pour mémoire les précédentes : 1994, 2000, 2008) devrait comprendre des modifications de fonds comme cela avait déjà été le cas en 2000.

Les travaux devraient démarrer en avril à partir des résultats des enquêtes conduites en 2011 au plan international par l’ISO après analyse des 12000 réponses obtenues alors.

La France, les Etats Unis, l’Allemagne sont les trois pays à avoir  répondu majoritairement à cette enquête.

Cette étude a confirmé les motivations des organismes à l’égard de cette norme en particulier la volonté de répondre en premier lieu aux besoins des clients (satisfaction client, réponse aux besoins du marché, demande explicite de certification de la part des clients, …).

Elle a souligné les apports et l’efficacité de la démarche qualité pour l’organisation des process métiers, l’évolution du management, le pilotage de l’activité.

Elle a également permis de faire ressortir des propositions d’évolutions notamment la nécessaire prise en compte ou le renforcement des concepts de management des risques, de gestion des ressources, de l’amélioration continue, de management des processus et des indicateurs clés de la performance, la gestion des connaissances, le management des risques.

Au final, l’étude conclut sur le fait que la norme ISO 9001 reste d’actualité, qu’elle a besoin d’évoluer mais sans changement majeur, notamment avec une attention particulière sur sa bonne application.

Le cahier des charges proposé par le comité technique TC 176/SC2 de l’ISO de cette révision retient 19 concepts :

  1. L’intégration d’une approche de gestion des risques
  2. Le renforcement du  lien vers la conformité du produit
  3. La nécessaire prise en compte des Ressources financières par l’organisme
  4. La maintenance des infrastructures
  5. L’alignement du système de management de la qualité avec les pratiques managériales
  6. Le management des processus
  7. Le management des connaissances
  8. Les notions de résultats / amélioration et efficacité
  9. Le cycle de vie du produit
  10. Structure d’un système de management de la qualité (lien avec JTCG)
  11. Compétence
  12. Management de la chaîne d’approvisionnement (et externalisation)
  13. Les outils qualité
  14. La communication
  15. Processus d’innovation
  16. L’impact de la technologie et changement dans le management de l’information
  17. Rôle de la direction dans le système de management de la qualité (Leadership)
  18. Client – Clarification et différentiation des multiples clients d’un organisme
  19. Agilité de l’organisme à répondre aux changements

En conclusion, même si aujourd’hui, nous ne pouvons pas assurer que la totalité de ces 19 concepts sera prise en compte ni comment ils le seront, nous pouvons constater l’intégration d’enjeux plus complexes auxquels sont confrontés les organismes dans le monde d’aujourd’hui notamment :

  • L’articulation avec les lignes directrices proposées en matière de responsabilité sociétale développées dans la norme ISO 26000 (voir article : »ISO 26000 n’est pas une norme destinée à la certification et pourtant …« , la clarification et  la différenciation des multiples clients d’un organisme, communication, intégration d’une approche par les risques, importance apportée au capital humain, cycle de vie du produit, management de la chaine d’approvisionnement et externalisation)
  • L’articulation avec les lignes directrices proposées en matière de management des risques développées dans la norme ISO 31000 (intégration d’une approche de gestion des risques, nécessaire prise en compte des ressources financières, maintenance des infrastructures)
  • L’importance confirmée de l’adéquation du système de management aux affaires centrales de l’organisation et la prise en compte de dispositions au service du développement de l’entreprise (innovation, alignement du système avec les pratiques managériales, rôle de la direction dans le système de management de la qualité – leadership, agilité de l’organisme à répondre aux changements, impact des technologies et changement dans le management de l’information)
  • La prise en compte plus explicite de la qualité globale du produit dans sa chaîne de valeur (renforcement du lien vers la conformité du produit, cycle de vie du produit, management de la chaine d’approvisionnement et externalisation)
  • L’importance accordée au développement du capital humain  (management des connaissances, compétence, communication)
  • Evolution des systèmes de management (notion de résultat / amélioration et l’efficacité, Structure d’un système de management de la qualité, outils qualité

Retrouvez nos autres publications sur les révisions programmées :

ISO 9001, ISO 14001,… comprendre le sens des révisions des normes de systèmes de management ISO pour 2015
Révisions ISO 9001, ISO 14001, de nouveaux indices concordants
En 2012, parution de la révision de l’ISO 19011. Une norme pour l’audit des systèmes de management plus universelle qui illustre l’évolution des pratiques d’audit et du métier d’auditeur.
ISO 9001 : 2015 des premiers indices
ISO 29990, une nouvelle norme pour les organismes de formation
Share Button
A propos de l'auteur
Franck BOULITEAU, CNAM PARIS et Master Gestion de la qualité globale et Développement durable. Pendant 15 années dans l'entreprise, Franck BOULITEAU a contribué à la mise en place de système de management qualité-sécurité et au déploiement de projets transverses. Il assure parallèlement le management opérationnel d'équipes. Il créé en 2003, ANTHEA Conseils, cabinet d'audit, de conseil et de formation pour les domaines QSE (Qualité Sécurité Environnement) et RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). En 2012, ANTHEA Conseils est habilité par l'association MASE nationale pour réaliser les audits de certification selon le référentiel MASE-UIC. Franck BOULITEAU intervient aussi comme responsable d'audit et d'évaluation pour AFNOR Certification et intervenant AFNOR compétences pour les formations RSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.