Les domaines skiables de Haute Savoie se mobilisent pour l’environnement

Comme nombre d’entreprises françaises, les exploitants de domaines skiables de Haute Savoie ont décidé, sous l’impulsion de la section départementale du SNTF et avec l’appui financier du Conseil Général 74, de s’engager dans une démarche environnementale.

Il s’agit de mettre en place des principes d’organisation visant à réduire l’impact (réduction des pollutions et maîtrise de la consommation des ressources) de leurs activités sur l’environnement.

Cette démarche vient en continuité de celles engagées individuellement par les « Grandes stations » du département (Avoriaz, Chamonix, Flaine/Samoëns/Morillon/Sixt Fer à Cheval, Les Gets).

Pourquoi une telle démarche ?

Les motivations sont multiples.

  • Le milieu dans lequel interviennent les exploitants est particulièrement sensible. Il est de l’intérêt de tous de le préserver.
  • La législation, mais aussi l’intérêt de plus en plus fort des clients constituent également un élément moteur pour l’engagement des entreprises.
  • Les actions conduites et les investissements réalisés permettent également de mettre en place des mesures et des actions pour réduire les consommations d’énergie permettant à terme de réaliser des économies significatives.
  • L’engouement et le caractère concret de la démarche et de ses résultats, constituent un élément de motivation supplémentaire pour les collaborateurs et les prestataires intervenant sur leurs sites.

Cependant, même si la démarche permet de réaliser ensuite des progrès et des économies importantes, la mise en place d’un tel système nécessite parfois des investissements et un travail important pour les entreprises, et notamment pour les plus petites d’entres elles.

C’est pourquoi, le SNTF 74 propose à ses adhérents un accompagnement par des consultants pour une démarche collective, adaptée, progressive et ambitieuse.

Adaptée : Deux groupes d’exploitant ont été constitués :
– Pour les « Domaines d’animation » la démarche « Œuvrer pour ma planète » repose sur une charte dont la mise en application donne accès à une labellisation interne au « SNTF 74 ».
– Pour les « Moyennes et petites stations » la démarche « Environnement par étapes » repose sur l’ISO 14001 dont la mise en application donne accès à une certification tierce partie en trois étapes.

Progressive :
Pour la démarche « Œuvrer pour ma planète », après rédaction d’une charte et mise en place des organisations correspondantes en 2009, la labellisation est obtenue par un audit sur site en 2010.

Celle-ci sera ensuite reconduite tous les trois ans par un audit sur site.
Pour la démarche « Environnement par étapes », 3 étapes sont mises en œuvre de 2008 à 2012 :

  • Niveau 1 : lancement de la démarche par la Direction : analyse réglementaire préliminaire ; analyse environnementale préliminaire ; plan d’actions prioritaires ; mise en œuvre et suivi du plan d’actions prioritaires ; formalisation de l’engagement et revue de direction.
  • Niveau 2 : politique environnementale ; analyse environnementale et réglementaire ; élaboration des plans d’actions sur les aspects environnementaux significatif ; définition des méthodes de travail respectueuses de l’environnement ; sensibilisation des personnels, développement et entretien des compétences correspondantes ; préparation et réponse aux situations d’urgence ; revue de direction.
  • Niveau 3: définition des ressources, des rôles et des responsabilités ; mise en œuvre des méthodes de travail respectueuses de l’environnement ; communication ; pilotage ; évaluation de la conformité aux exigences légales, réglementaires et autres ; non conformités en matière d’environnement ; action corrective et préventive ; maîtrise de la documentation et des enregistrements ; audit interne ; revue de direction.

Ambitieuse :

Pour la démarche « Œuvrer pour ma planète », la volonté est d’engager les plus petits à coté des « Grandes stations » du département.

Pour la démarche « Environnement par étapes », la validation du Niveau 3, permet l’obtention de la certification ISO 14001 reconnue au niveau international.

Où en est-on aujourd’hui ?

La démarche globale a été présentée le 30 juin 2008. A l’issue de cette réunion, 26 stations se sont engagées dans le dispositif.

Pour la démarche « Œuvrer pour ma planète » 5 domaines d’animation se sont engagés.
Pour la démarche « Environnement par étapes » 11 petites stations et 10 moyennes se sont engagées :

Tout au long de l’automne 2008 les états des lieux ont été conduits permettant le recensement des premières actions prioritaires à conduire.
Les animateurs environnementaux ont été nommés dans chaque entreprise. Ils ont été formés aux principes d’une démarche environnementale en novembre 2008.
En décembre 2008 les Directions ont eux aussi suivi une formation devant leur permettre d’appréhender la démarche et de la lancer en interne pour l’hiver 2009.

Les diagnostics conduits ont permis de constater des bonnes pratiques :

  • Opérations de sensibilisation conduites auprès des clients (ramassage des déchets, utilisation de papier recyclé pour les plans de piste, …).
  • Mise en œuvre du tri sélectif des déchets.
  • Organisation et rangement des ateliers, mise en place des rétentions.

Ils ont également permis d’identifier les sujets prioritaires à aborder durant l’année 2009 :

  • Stockage et distribution des carburants
  • Gestion des déchets (tri, collecte, stockage recyclage, valorisation, élimination, …)
  • Evacuation des eaux industrielles
  • Rangement, ordre et propreté des locaux
  • Recensement de l’état de conformité de certaines installations
  • Gestion des produits dangereux
  • Sensibilisation des personnels permanents et saisonniers aux enjeux et objectifs de la démarche

Les prochaines échéances :

Pour la démarche « Œuvrer pour ma planète », un état des lieux par entreprise est programmé durant l’hiver 2009. Cette action va permettre la constitution et la rédaction d’une charte dont la mise en œuvre se fera durant l’été et l’automne 2009.

Pour la démarche « Environnement par étapes », l’année 2009 sera consacrée à finaliser les analyses environnementales et réglementaires dans le but d’affiner la politique et de lancer les plans d’actions prioritaires. Une première validation externe des efforts entrepris est prévue durant l’hiver 2010.

Share Button
A propos de l'auteur
Franck BOULITEAU, CNAM PARIS et Master Gestion de la qualité globale et Développement durable. Pendant 15 années dans l'entreprise, Franck BOULITEAU a contribué à la mise en place de système de management qualité-sécurité et au déploiement de projets transverses. Il assure parallèlement le management opérationnel d'équipes. Il créé en 2003, ANTHEA Conseils, cabinet d'audit, de conseil et de formation pour les domaines QSE (Qualité Sécurité Environnement) et RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). En 2012, ANTHEA Conseils est habilité par l'association MASE nationale pour réaliser les audits de certification selon le référentiel MASE-UIC. Franck BOULITEAU intervient aussi comme responsable d'audit et d'évaluation pour AFNOR Certification et intervenant AFNOR compétences pour les formations RSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.